Le recours direct, un procédé prévu par la loi

Pour tout sinistre non responsable avec un tiers identifié, l'automobiliste a la possibilité d'effectuer un recours directement auprès de la compagnie d'assurance adverse afin d'obtenir réparation de son préjudice. La loi française l'y autorise, au terme des articles L 124-3 du Code des assurances et 1382 du Code civil.

Plus d'infos

Victime d'un accident non responsable ? Ne faites plus intervenir votre assurance

Avec le recours direct, ne déclarez plus de sinistres non responsables à votre assurance. Évitez ainsi la notification d'un sinistre supplémentaire sur votre relevé d'informations, la résiliation de votre contrat et le fichage AGIRA (fichier des résiliations automobile), ou la majoration de votre prime d'assurance.

Plus d'infos

Le saviez-vous ?

La convention IRSA signée par les compagnies d'assurance, engage votre assurance à indemniser votre sinistre, même non responsable, à hauteur de 6 500 €. Lorsque vous êtes victime d'un accident non responsable, c'est donc votre propre assurance qui paye. C'est la raison pour laquelle vous pouvez vous faire radier sans préavis à partir du premier accident non responsable. Évitez cela en pratiquant le recours direct !

Plus d'infos